Accueil > Espace pédagogique > L’eau du robinet

L'eau potable

L'eau potable est celle que l'on peut boire sans risque
pour la santé.

Sur le territoire du syndicat, l’eau du robinet provient en majorité des eaux souterraines. Ces eaux se trouvent en profondeur, dans des réservoirs naturels appelés nappes phréatiques. Celles-ci sont alimentées par les eaux de pluie qui s’infiltrent dans le sol et circulent dans les fissures des roches.

Le captage de l'eau

Nappe phréatique

Elle peut également provenir des eaux superficielles et en particulier de l’Orne. Une usine de potabilisation existe ainsi à Louvigny et permet de traiter l’eau pompée dans le fleuve. Pour en savoir plus sur l’usine de l’Orne, consultez la page dédiée à l’usine de l’Orne.

Boire l'eau du robinet

Un geste écologique et économique

  • L’eau du robinet est très peu coûteuse. Boire l’eau du robinet, c’est faire un geste supplémentaire pour la planète en diminuant les impacts liés aux transports et en réduisant la production de déchets.
  • L’eau du robinet est soumise à des limites et références de qualité telles qu’elle puisse être consommée par toute la population, sans qu’il y ait d’impact sur la santé. Ceci signifie, que d’un point de vue médical, il n’y a aucune contre-indication vis-à-vis de sa consommation. Vous pouvez donc boire l’eau du robinet sans danger.

Les eaux minérales ne sont pas soumises à la même réglementation que celle applicable à l’eau distribuée par le réseau public. Pour certaines, en raison de la présence de quantités importantes de sels minéraux ou d’éléments métalliques, des vertus thérapeutiques leur sont reconnues.

A l’inverse, la consommation de certaines eaux minérales peut être médicalement déconseillée en cas de pathologies particulières.

L’eau du robinet respecte les très nombreux paramètres de potabilité définis par le Code de la santé publique dans le cadre des normes européennes qui forment un standard de qualité très élevé. Parfois on trouve son goût un peu désagréable. Ceci est lié au chlore, injecté afin d’empêcher la prolifération de bactéries dans l’eau. Pour remédier à cela, plusieurs solutions sont possibles :

  • La mettre au réfrigérateur,
  • Verser quelques gouttes de jus de citron,
  • La laisser quelques minutes à température ambiante.

Le saviez-vous ?

Qu’est ce que la dureté de l’eau ?

 

La dureté de l’eau (titre hydrotimétrique « TH »), correspond à la concentration totale en sels de calcium et magnésium dans l’eau. Ces valeurs varient en fonction de la nature géologique des sols et sous-sols traversés. La dureté est exprimée en degré français (°F) et est caractérisée de la manière suivante :

La dureté de l’eau n’a pas de conséquence sur la santé humaine. Les dépôts de calcaire sont utiles pour protéger les canalisations de distribution, mais en excès, ils obstruent les canalisations, y compris dans les appareils ménagers. Il n’existe aucune teneur limite réglementaire concernant ce paramètre.

Quelle est la dureté de mon eau ?

Logo ARS

Pour connaître la dureté de l’eau potable distribuée chez vous, consultez les résultats du contrôle sanitaire réalisé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) sur les bulletins d’analyses disponibles par voie d’affichage en mairie ou sur le site Internet de l’ARS.

Dois-je installer un adoucisseur ?

 

Avant d’installer un adoucisseur d’eau, il est important de se renseigner sur les valeurs de la dureté de l’eau qui vous alimente.

 

L’installation d’un adoucisseur est une décision qui vous incombe et dont vous devrez supporter les frais. Toutefois, il est inutile d’investir dans un système d’adoucisseur lorsque votre eau présente des teneurs inférieures à 30°F.

Ne gaspillons pas l'eau

En France, une famille de 4 personnes consomme, en moyenne 120 m3 par an, soit plus de 300 litres d’eau par jour. L’eau, ressource indispensable à la vie, est également source de confort et de plaisir.

Retrouvez ci-dessous quelques conseils et bons réflexes à adopter au quotidien. Ils n’enlèvent rien à votre confort mais contribuent à faire des économies d’eau significatives.

Pensez aux installations intelligentes

La robinetterie

Installez un réducteur de pression

L'eau domestique

Pensez à bien implanter votre chauffe-eau

Le débit qui s’écoule de vos appareils sanitaires dépend directement de la pression du réseau d’eau. Pour limiter la pression à 3 bars, faites installer un réducteur de pression après votre compteur d’eau.

Prévoyez votre chauffe-eau à proximité des pièces qui utilisent l’eau chaude, comme la cuisine ou la salle de bains.

Optez pour des appareils économes

La robinetterie

La robinetterie

  • Les mitigeurs
    Ils sont pourvus d’une seule manette qui permet de régler simultanément le débit et la température de l’eau. Ils limitent ainsi le gaspillage. Il existe aussi des mitigeurs à double débit. Une manette vous permet de régler le débit souhaité suivant l’usage.
  • Les robinets thermostatiques
    Ils sont constitués de 2 poignées. Ils permettent de régler la température au degré près dès l’ouverture de l’eau.
    Ces deux types de robinets seront encore plus économes en eau si vous les équipez d’un mousseur auto-régulé.
  • Les mousseurs
    Ils se vissent sur l’embout du robinet et mélangent l’air et l’eau sous pression. Ils sont pourvus d’un réducteur de débit permettant de passer de 12-15 litres à 5-8 litres par minute. Quelle que soit la pression dans votre installation, le débit de l’eau à la sortie du robinet sera constant.
L'eau domestique

Les sanitaires

  • Chasses d’eau double flux 3-6 Litres
    Comparées aux chasses d’eau traditionnelles, elles permettent de réduire jusqu’à 50 %, le volume d’eau par utilisation.
  • Les pommes de douches économes
    Elles permettent de diminuer le débit en passant de 12-15 litres à 7-10 litres par minute sans diminuer la sensation du jet.
  • Les régulateurs de débit
    Il en existe qui s’installent entre le robinet et le flexible de la douche. Ils donnent un débit constant quelle que soit la pression dans votre installation.
L'eau domestique

L'électroménager

Les appareils électroménagers peu gourmands en eau permettent d’économiser jusqu’à 30 % d’eau par lavage. Lors de l’achat, une « étiquette énergie » indique la consommation d’eau.